Découvrez aussi...

Qui êtes-vous ? 

Je m’appelle Nathalie Quiquempois, j'ai 44 ans, et je vis près de Coulommiers, à la campagne. Je suis formatrice, j'anime des cours de modelage en porcelaine froide et en pâte à sucre. Je suis aussi auteur d'ouvrages sur le sujet.

 

Comment est née votre passion ? 

J'avais 18 ans quand j'ai eu un coup de foudre pour des sujets en pâte à sel. A cette époque, le loisir créatif n'était pas du tout in ! J'ai modelé pendant 20 ans. Puis en 2005, j'ai découvert la porcelaine froide. J'ai attrapé le virus aussitôt, jusqu'à rêver de pouvoir en vivre. Mon vœu est aujourd’hui exaucé, merci ma bonne fée !

Parole de créatrices

le 27 décembre 2011 - photos : DR

La Porcelaine froide à modeler connaît un véritable engouement en France. Nous avons rencontré Nathalie, alias Natasel, l’ambassadrice de ce loisir créatif pas si nouveau…

Natasel,

l'ambassadrice de la porcelaine froide

Avez-vous déjà suivi des cours ? 

Non je suis autodidacte, mais tombée dans la marmite de la création très petite. J'ai toujours adoré modeler (l'argile au fond du jardin, la cire des petits fromages rouges, la mie de pain...). Plus tard, bien que n'ayant pas choisi la voie artistique pour mes études - j'étais secrétaire médicale - j'ai nourri mon goût pour les activités manuelles auprès de mes enfants. Je leur préparais des fêtes d'anniversaire et des noëls qui leur mettaient des étoiles dans les yeux.

 

Comment décririez-vous votre loisir créatif à quelqu'un qui ne le connaît pas ? 

Pour résumer, je dirais que c’est une activité accessible à tous, débutants comme modeleurs confirmés.

On peut tout faire ou presque avec la porcelaine froide, des figurines, bien sûr, mais aussi des embellissements pour le scrapbooking ou la carterie, ou encore des bijoux fantaisie. Cette pâte à modeler a beaucoup d'avantages, notamment par rapport aux pâtes polymères : elle ne garde pas les traces de doigts, ne transfère pas les couleurs de l'une à l'autre, ne ramasse pas les poussières pendant le travail, et surtout, elle est économique, écologique, 100 % française et non toxique.

 

Pourquoi avez-vous créé votre blog et que vous a-t-il apporté ? 

En 2006 j'ai proposé un partenariat à la société Cléopâtre (qui fabrique la porcelaine froide WePAM). Comme l'entreprise avait commencé à développer le loisir créatif, j'ai été accueillie à bras ouverts. Le défi a été de faire de mon blog le portail francophone de la matière. Il faut savoir que la porcelaine froide est très populaire dans les pays d'Amérique latine, et ce depuis

 

Nom :

Site :

Spécialité :

Nathalie Quiquempois

La porcelaine froide

40 ans ! J'ai passé de longues heures devant mon écran à parler de porcelaine froide. Petit à petit, le nombre de visiteurs a augmenté et d'autres personnes se sont lancées. Plus tard les éditions Créapassions m’ont contacté pour me proposer de faire un livre (Elfes, fées et lutins en porcelaine froide, ndlr). Aujourd'hui je travaille sur les quatrième et cinquième livres !

 

Quel est le plus beau compliment qu’on vous ait fait ? 

Certaines personnes me confient avoir retrouvé la joie de vivre au contact de la porcelaine froide, grâce à mes conseils. C'est aussi ce qui me pousse à continuer à mettre mon blog à jour, même si j'ai de moins en moins de temps à y consacrer. J'ai le sentiment de ne pas avoir le droit de décevoir ces personnes.

 

Y a-t-il une technique en particulier qui vous résiste ? 

Je n'ai jamais été capable de suivre un schéma pour monter une bague en perles ! (Rires)

Avez-vous des blogs de prédilection ? 

J’aime les blogs où les réalisations sont présentées harmonieusement, avec une petite histoire. Je pense notamment au blog de Satine, Octobre rose. Elle y présente ses créations couture et déco, et son mannequin n'est autre que sa petite magnifique fille.

 

Quels sont vos rêves d'avenir ?

J'aimerai pouvoir aller au salon international de la porcelaine froide à Sao Paulo, en tant que visiteuse, et pourquoi pas un jour en tant qu'exposante ?  Mais le rêve, je le vis déjà au quotidien,  j'ai conscience que c'est exceptionnel de travailler en ayant tellement l'impression de s'amuser !

 

Quelque chose à ajouter ?  

Oui, à toutes les personnes qui liront ces lignes je dirai : "lancez-vous et... bonne patouille !"

Interview

Nathalie, la joyeuse créatrice de Linna Morata
Linna Morata est la marque fétiche des créatives. Tissus ravissants dans l'air du temps,...
Thia, la créatrice des patrons Blousette Rose
Thia séduit de nombreuses couturières grâce à ses jolis patrons. Nous avons rencontré celle...